top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAudrey Thériault

Relier les énergies physiques et subtiles...

Quelle que soit l’asana qui initie l’ouverture de la région du coeur, elle est gage d’un lien véritable entre les énergies physiques et subtiles de notre corps en entier.

En contre-posture à nos habitudes de travail devant l’écran qui voûtent le dos et les épaules - l’ouverture de la région thoracique est une pratique qui assouplit, détend et renforce les muscles attachés à la ceinture scapulaire tout en favorisant l’amplitude de la respiration naturelle.



Dans le corps émotionnel, cette posture chasse la grisaille, nettoie les empreintes qui appartiennent au passé et ramène le corps dans son état de joie et dans sa plénitude profonde.

Les épaules, les bras, la poitrine et le haut de la colonne vertébrale sont sollicités ; la douce flexion du haut du corps engage les muscles requis pour s’abandonner dans la posture que l’on incarne avec calme, conscience et légèreté.

Le souffle pranique fait son oeuvre tout en douceur - au mieux, nous tiendrons l’asana pendant quelques minutes*, à toute heure du jour (ou de la nuit)…

*En tout moment, s’il y a un inconfort dans les régions du cou, des poignets, des coudes, des omoplates ou des doigts, le retour à une posture de détente est tout indiqué.

bottom of page